Imprimer

Editorial de monsieur l'Abbé

 
Paroisse Saint-Ambroise en la Vallée-Heureuse
 

Le-Lien

PAROISSE SAINT-AMBROISE EN LA VALLEE HEUREUSE
Abbés Benoît Nouvel et Paul Vacher
05 59 06 64 77 – 05 59 14 93 03
PRESBYTÈRE - 9ter av. du Général-de-Gaulle - 64110 MAZÈRES-LEZONS

En chemin vers la Joie et la Paix ?

Noël approche à grands pas. Les lumières illuminent nos villes, la crèche, le sapin, le calendrier de l’Avent, les quatre bougies de la couronne et les guirlandes habillent nos maisons.

Le temps de l’avent, c’est le temps de l’attente et du désir.

Nous n’aimons pas beaucoup attendre. Nous sommes de la génération du « tout, tout de suite ». Peut-être par peur de ce qui va se passer dans l’avenir, que forcément, nous ignorons.

Le temps de l’avent vient nous bousculer et nous stimuler, aiguiser notre désir.

Attendre la venue de Celui qui vient, en devenant veilleurs, sentinelles impatientes de l’arrivée de l’aurore.

Nous laisser interpeller par ce cri plus actuel que jamais de Teilhard de Chardin : "Chrétiens, chargés de garder toujours vivante sur terre la flamme du désir, qu'avons-nous fait de l'attente du Seigneur ?"

Lâcher les certitudes qui nous rassurent, nos manières de faire routinières pour accueillir la nouveauté d’une venue et d’une présence, à recevoir gratuitement.

Le temps de Noël, c’est le temps de la présence et du partage.

La présence d’un Dieu qui s’est fait enfant.

"Il y a quelque chose d’extraordinaire dans le fait d’accueillir Jésus comme un enfant. De jouer avec lui, d’être heureux avec lui (…) être avec lui, dans le silence ou dans les rires (…) se réjouir de sa présence (…) Je suis ébloui par la petitesse de Jésus, par son humilité. Cette façon qu’il a de se cacher, lui qui peut tout. Il choisit d’enfouir sa toute-puissance dans la faiblesse d’un petit enfant (…) J’ai encore beaucoup de chemin à faire pour approfondir ce don de Dieu : cette présence amicale et joyeuse de Jésus, le lieu de ma joie"

Le partage avec ceux qui sont loin et ceux qui sont proches.

Prêter une attention plus vive à ceux qui sont seuls ou que la vie a fragilisés.

Se retrouver en famille, des plus petits aux personnes âgées.

"Pratiquer la petite voie de l’amour, ne pas perdre l’occasion d’un mot aimable, d’un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié.²

Œuvrer sans cesse à bâtir des ponts et non des murs. C’est le chemin de la paix.

Prenons le temps de savourer ces jours qui nous sont offerts pour nous conduire à la joie et à la paix de Noël.

Abbés Benoît Nouvel et Paul Vacher

Le Lien n° 92
acrobat_distiller_(globe).gif
Planning des messes du 1er trimestre 2018
teal.gif