Imprimer

Aide à la personne

Depuis la loi du 13 août 2004, qui marque une avancée significative dans la décentralisation de l'action sociale et médico-sociale, c'est le Conseil général qui a la charge de la coordination gérontologique au niveau départemental, c'est-à-dire qu'il devient compétent pour tout ce qui touche aux conditions globales de vie des personnes âgées.

Afin de mener une politique qui soit cohérente avec les réalités de notre territoire, le Conseil départemental a élaboré un schéma départemental en faveur des personnes âgées , voté en juin 2006. L'enjeu de ce schéma est de définir la politique gérontologique du département, les orientations et les actions à mettre en œuvre pour les 5 ans à venir sur la base d'un constat simple : l'existence d'un besoin croissant d'accompagnement et de prise en charge de nos aînés.

 

Imprimer

La MARPA

La Maison d'Accueil Rurale pour Personnes Agées (MARPA) : "Près de chez soi, comme chez soi"

Les Marpa sont des petites unités de vie imaginées et mises en œuvre par la Mutualité sociale agricole à partir du milieu des années 1980.
Elles répondent à une demande exprimée par les aînés de poursuivre leur vie dans des logements confortables intégrés à la vie locale, avec la possibilité de recourir selon les besoins de chacun aux services d’accompagnement nécessaires. 
 
Imprimer

Présence verte

Qu'est-ce que c'est ?

C'est un service d'assistance à distance des personnes qui relie un abonné chez lui à un réseau de personnes désignées et aux services
d'urgence.
Pilotée par un opérateur spécialisé depuis une centrale d'écoute, la mise en contact entre l'abonné et ce réseau utilise le plus souvent des techniques de communication audio, les fréquences
radio et le réseau téléphonique.
La téléassistance est aussi appelée "télésurveillance", "téléalarme " ou "télésécurité", mots qui désignent également la surveillance à distance de biens matériels.
 
A quoi ça sert ?
Imprimer

MAD des deux rives du gave

Le service de soins infirmiers à domicile pour personnes âgées des deux rives du gave "MAD DES DEUX RIVES DU GAVE"

L'association pour le maintien à domicile des personnes âgées des deux rives du gave, dite "MAD des deux rives du gave", a été créée en 1984 (pour consulter ses statuts, cliquer ici ).

Elle a permis la création d'un service de soins à domicile avec agrément de la direction départementale de l'action sociale et sanitaire (DDASS) sur un territoire initial de 6 communes : Jurançon, Gélos, Mazères-Lezons, Uzos, Rontignon et Narcastet.

Ce service a ouvert le 1er avril 1986 avec accord sur 30 lits.
Depuis le 1er septembre 1998 il s'étend aussi sur les communes de : Bizanos, Aressy, Meillon, Assat, Bordes, Boeil-Bezing, Angaïs et Baliros.
Son agrément est aujourd'hui de 60 lits.

arrow.pngCe service a été créé pour les personnes âgées afin :

Swirl_BlBlue.gifd'éviter au maximum l'hospitalisation
Swirl_BlBlue.gifd
e faciliter un prompt retour au domicile
Swirl_BlBlue.gifde leur permettre de retrouver leur autonomie le plus rapidement possible pendant leur convalescence
Swirl_BlBlue.gif
de prévenir ou retarder l'aggravation de leur état.
C'est un service gratuit pris en charge par les caisses d'assurance maladie. Il est ouvert à tous les assurés sociaux, assurés volontaires, pensionnés de guerre, ayant-droits des assurés et personnes bénéficiant de l'aide médicale, de plus de 60 ans.

arrow.pngSelon le protocole établi par le médecin traitant, les soins peuvent comprendre :

Swirl_BlBlue.gifdes soins d'hygiène (toilette, prévention d'escarres, mobilisation) assurés par des aides-soignantes du service, sous la responsabilité de l'infirmière - coordinatrice
Swirl_BlBlue.gifdes soins infirmiers techniques assurés par l'infirmière de la famille ayant passé convention avec le service
Swirl_BlBlue.gifdes soins de pédicurie selon les besoins du malade et l'avis de la responsable.

Toute prise en charge s'établit suite à la visite d'évaluation de la responsable du service, avec l'accord du malade et de sa famille, et le certificat médical du médecin traitant et l'accord a posteriori du médecin-conseil de la caisse d'assurance maladie.
Le choix des soins se fait en fonction des souhaits du patient, des horaires des visites des autres paramédicaux et des possibilités du service de soins.
Ce service n'est pas concurrentiel aux infirmiers libéraux mais complémentaire. Restent à la charge du patient les honoraires des médecins généralistes ou spécialistes, les interventions des para-médicaux (kinésithérapeutes, orthophonistes, etc.), les produits pharmaceutiques et les examens de laboratoires.

arrow.pngPour bénéficier de ce service, le patient doit :

Swirl_BlBlue.gifprésenter des incapacités réelles à effectuer ses soins d'hygiène
Swirl_BlBlue.gifêtre âgé de plus de soixante ans (ou moins après dérogation du médecin-conseil)
Swirl_BlBlue.gifhabiter sur le territoire de l'une des 14 communes membres de l'association
Swirl_BlBlue.gifet être en mesure de présenter simplement sa carte d'assuré social.

arrow.pngPrincipes du travail effectué par l'association
Le travail de l'association est un travail d'équipe pour que les personnes âgées malades ne se sentent pas isolées à leur domicile.
  L'équipe de soins n'est surtout pas un substitut de la famille ou de l'entourage ; il faut bien comprendre qu'elle ne constitue qu'un complément nécessaire.
Le service dispose du petit matériel nécessaire pour permettre la satisfaction immédiate mais temporaire des besoins du malade (dans l'attente d'une location de matériel prise en charge par la caisse d'assurance maladie).

 

Imprimer

Roulez Seniors : mode d'emploi

Pour profiter de "Roulez Seniors", c'est très facile !

  1. Vous téléchargez l'agenda de la zone dans laquelle vous résidez.
  2. Vous choisissez la sortie qui vous intéresse.
  3. Vous téléphonez au chauffeur pour retenir votre place en indiquant votre nom, votre adresse et votre numéro de téléphone sans oublier de lui préciser la sortie désirée.

Le jour venu, le minibus passera vous prendre à votre domicile et vous y ramènera.

Le planning du second trimestre 2017 :

COMMUNES Zone Agenda
Bosdarros  1 cool
 AressyMeillonAssat  2 smile
 UzosRontignonNarcastet  3 big smile
Imprimer

Roulez, Seniors !

 

L'association "Roulez Seniors" est régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. Ses statuts sont consultables et téléchargeables en cliquant sur le bus ci-contre : 

Compte tenu de la disparition de la communauté de communes Gave et Coteaux, son siège social est déplacé en mairie de Rontignon (32 rue des Pyrénées - 64110 RONTIGNON)

roulez-seniors.jpg

Son objet social a pour objet de favoriser le déplacement des personnes âgées dans le cadre de la mise en place du service d'aide au maintien à domicile.

L'association est dirigée par un conseil d'administration de 14 membres élus pour 3 ans par l'assemblée générale. Le conseil d'administration choisit parmi ses membres un bureau actuellement composé comme suit :

 Président  Bernard CASTAGNET  
 Vice-présidents  Alain LARROZE
 Michèle PICOT
 Trésorière  Jean-Pierre HORGUE-CARRERE  Adjointe : Colette SOULAS
 Secrétaire  Georges METZGER  
Imprimer

Le centre communal d'action sociale (CCAS)

Le centre communal d'action sociale (CCAS) de la commune de Rontignon a le statut d'établissement public administratif. En conséquence :

  • Il dispose d'une personnalité juridique de droit public qui lui permet par exemple d'agir en justice en son nom propre ;
  • Il mène une existence administrative et financière distincte de la commune ;
  • Il est géré par un conseil d'administration qui détermine les orientations et les priorités de la politique sociale locale. Le conseil peut déléguer une partie de ses pouvoirs au président et/ou au vice-président.

Organisation

Structure paritaire, le centre communal d'action sociale (CCAS) est présidé de plein droit par le maire de la commune. Son conseil d'administration est constitué paritairement d'élus locaux désignés par le conseil municipal et de personnes qualifiées dans le secteur de l'action sociale, nommées par le maire. On compte normalement parmi celles-ci un représentant des associations familiales, un représentant des associations de personnes handicapées, un représentant des associations de retraités et de personnes âgées, et un représentant des associations œuvrant dans le domaine de la lutte contre l'exclusion.

La parité apporte au centre communal d'action sociale (CCAS) une cohérence d'intervention plus forte puisqu'elle s'inscrit dans la réalité et la diversité de la commune et de la société dans laquelle il s'organise. De plus, elle induit des coopérations négociées et adaptées entre les élus, le monde associatif et les professionnels sociaux qui le composent.

Mission - Légale ou facultative, il réalise une mission de solidarité

Le CCAS anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune en liaison avec les institutions publiques et privées. Il est de ce fait l'institution locale de l'action sociale par excellence. À ce titre, il développe différentes activités et missions légales ou facultatives, directement orientées vers les populations concernées : aide et accompagnement des personnes âgées, aides aux personnes handicapées, aux enfants, aux familles en difficulté, lutte contre les exclusions...

  • il gère des équipements et services : crèches, haltes-garderies, centres aérés, établissements et services pour personnes âgées, centres sociaux, etc. ;
  • il apporte son soutien technique et financier à des actions sociales d'intérêt communal gérées par le secteur privé ;
  • il participe à l'instruction des demandes d'aide sociale légale (aide médicale, RMI, aide aux personnes âgées...) et les transmet aux autorités décisionnelles compétentes telles que le conseil général, la préfecture ou les organismes de sécurité sociale ;
  • il intervient également dans l'aide sociale facultative qui constitue souvent l'essentiel de la politique sociale de la commune : secours d'urgence, prêts sans intérêt, colis alimentaires, chèques d'accompagnement personnalisé, etc. ;
  • il peut être délégataire de compétences sociales globales sur le territoire communal par convention avec le conseil général.

Le conseil d'administration du centre communal d'action sociale (CCAS) de Rontignon

Président : Victor Dudret, maire de Rontignon.
Membres élus       : Tony Bordenave, Brigitte Del Regno, Isabelle Paillon, Georges Metzger
Membres nommés : Michèle Picot, Claudine Bor, Maryse Cazala-Claverie, Robert Sanguinet

 


[    En France, un établissement public à caractère administratif (EPA) est une personne morale de droit public disposant d'une certaine autonomie administrative et financière afin de remplir une mission d'intérêt général autre qu'industrielle et commerciale, précisément définie, sous le contrôle de l'État ou d'une collectivité territoriale. Il peut disposer de personnels qui sont alors essentiellement des fonctionnaires relevant du statut général de la fonction publique ou des agents de droit public relant de statuts particuliers.